Reproduction interdite, copyright "Editions du CHARIOT"

LE SECRET DES NOMS

Signification des lettres de l'Alphabet


Dans l'alphabet, chaque lettre a une signification particulière qui remonte à plusieurs milliers d'années.
Tous les caractères écrits, sans en excepter les clefs chinoises, dit Moreau de Dammartin — et il le démontre dans son curieux ouvrage l'Origine de la Forme des Caractères alphabétiques, — ont été puisés à une source commune, ils sont dus à l'astronomie.
En d'autres termes, les éléments dont se composent les alphabets employés à la représentation de la parole, ont reçu leurs formes diverses de la disposition de certains groupes d'étoiles pris dans les constellations de la sphère céleste des Arabes.
Ces groupes circonscrits par des lignes, et d'une infinité de manière, par les différents peuples, ont fourni l'innombrable quantité de formes dont ces caractères ont été revêtus. II n'est pas besoin de remonter à l'origine des sociétés, ajoute le même auteur, pour expliquer l'origine des alphabets ; il suffit de poser en principe qu'un peuple, égyptien selon toute apparence, voisin du tropique du Cancer, si l'on en juge par les constellations australes qui devaient raser l'horizon du peuple inventeur et dès longtemps adonné à l'inspection des astres, remarqua dans la sphère étoilée certains groupes d'étoiles successivement parcourus par les astres mobiles, espèce de voie sacrée, à laquelle il donna le nom de zodiaque, à cause des animaux symboliques dont elle fut peuplée, pour marquer la division duodécimale naturellement indiquée par le cours de la lune, en égard à celui du soleil.

Chacune de ces divisions, subdivisée par tiers, donna lieu à 36 décans, ou à 36 méridiens principaux, dont on détermina la place au moyen de quelque étoile fixe par laquelle ils passaient ; méridiens qu'on ne peut mieux dépeindre, ou mieux rappeler à la mémoire, que par la circonscription exacte du groupe d'étoiles propre à le désigner, de même que, pour donner un nom à chacun de ces groupes, emblèmes des méridiens, on dut les comparer à quelque objet physique d'un rapport plus ou moins sensible, soit pour la forme, soit pour la position ; on eut ainsi 36 constellations extra zodiacales, dont 22 affectées à l'hémisphère supérieur, et 14 à celui inférieur.
Des premières, 12 furent employées (chez les Chinois, par exemple) à désigner les douze heures du jour (les heures chinoises sont le double des heures françaises) ou les stations journalières du soleil ; les dix autres, à désigner les dix jours compris entre chacun des 36 méridiens, comme dans la suite ces symboles servirent à la représentation d'une série de chiffres quelconques. Il est probable même que le calcul précéda l'écriture et qu'il fut son précurseur naturel.
On ne doit pas inférer de là que les lettres hébraïques ou autres furent des chiffres transformés en lettres ou signes phonétiques, mais bien que, leurs types célestes, formant une collection de génies symboliques successivement attachés aux divisions de la sphère, ils durent, selon leur rang, se charger d'une valeur numérique.

C'est ainsi que, plus tard, une série de dix lettres servit de type à l'arithmétique dénaire des Arabes.

Comme chacun des 22 symboles célestes avait, dans la langue parlée, un nom commençant par une intonation plus ou moins différente des autres, il put devenir le signe représentatif de cette intonation ; c'est ainsi du moins que paraît s'être formée l'écriture alphabétique.
Comme on le voit, il y a une correspondance très nette, semble-t-il, entre les constellations et les lettres de l'alphabet d'une part, et entre les lettres de l'alphabet et les 22 lames du Tarot d'autre part, on peut donc rattacher celles-ci à celles-là et leur donner la signification synthétique suivante :

LETTRE A. — Equilibrée. Plus chaude que sèche. Bilieuse. Bonne influence : satisfactions, honneurs, gain, vitalité.
Mauvaise influence : sans-gêne, despotisme, luxure, envie, divorce.
LETTRE B. — Lymphatique et froide. Bonne influence : pacifisme, imagination, voyage, bonne union.
Mauvaise influence : inertie, fortune changeante, troubles d'estomac.
LETTRE C. — Sanguine, chaude, nerveuse ou stérile. Bonne influence : ambition, intelligence, favorise les enfants et les relations, considération. Mauvaise influence : inimitiés, chutes, alternatives malheureuses fréquentes, troubles respiratoires ou sanguins.
LETTRE D. — Froide, sèche. Bonne influence : qualités centripètes, ambition, accès à la fortune. Urémie.
Mauvaise influence : anxiétés, brouilles, libertinage, veuvage, âpreté. Humeurs froides, maux de gorge.
LETTRE E. — Chaude, bilieuse. Bonne influence : enthousiasme, organisation, ambition satisfaite, considération, gloire, domination.
Mauvaise influence : jugement faux, jalousie, envie, passions amoureuses, libertinage. Maladies du foie.
LETTRE F. — Sanguine, humide, chaude. Bonne influence : activité intellectuelle, égalité d'âme, talent inventif, amour de la forme, réussite.
Mauvaise influence : alternatives de succès et de revers, mésentente, divorce. Maladies de la peau, troubles sanguins, maux de .ventre chez la femme.
LETTRE G. — Equilibrée. Plus humide que froide. Lymphatique. Bonne influence : belle intelligence, opiniâtreté, savoir-faire, résistance physique, idées neuves et hardies.
Mauvaise influence : dangers, méprise, inimitiés, blessures morales et physiques, besoin de destruction. Empoisonnement du sang.
LETTRE H. — Bilieuse. Bonne influence : prudence, aptitudes philosophiques, religieuses, médicales. Sagesse.
Mauvaise influence : criticisme, solitude, méfiance, misanthropie, lenteur. Rhumatismes.
LETTRE I. — Equilibrée, plastique, lymphatique. Bonne influence : intelligence synthétique, déterminisme favorable, intuition.
Mauvaise influence : déterminisme mauvais, esprit superficiel, changeant. Troubles dans les humeurs.
LETTRE J. — Bilieuse, plus sèche que chaude. Bonne influence : confiance, audace, qualités excentriques,
force vitale, union riche, ambition satisfaite.
Mauvaise influence : colère, accidents, ivresse, caractère entier, exclusif, débordements bilieux.
LETTRE K. — Sanguine, humide, chaude, virile. Bonne influence : vitalité, résistance physique, adaptation, ambition, orgueil.
Mauvaise influence : inquiétude, passions nombreuses, haine.
LETTRE L. — Froide, humide, lymphatique, féminine. Bonne influence : mémoire, science, plus de savoir que de savoir-faire, chance.
Mauvaise influence : épreuves, tromperie, médisance, paillardise, la force passive, audace dans le mal, affections purulentes.
LETTRE M. — Plus humide que chaude, masculine. Bonne influence : Bonté, altruisme, recherche de la vérité, évolution, recueillement.
Mauvaise influence : hostilités, contrainte, tromperie amoureuse, maladies de langueur, attaque de paralysie.
LETTRE N. — Mélancolique, plus sèche que froide, féminine. Bonne influence : ambition, circonspection, méthode, coup d'œil, vitalité.
Mauvaise influence : découragement, anarchie, angoisse, célibat ou union malheureuse, insuccès, chutes physiques et morales, prudence en tout.
LETTRE 0. — Equilibrée, sanguine, chaude. Bonne influence: timidité, activité intellectuelle, amour du beau et du vrai. Déterminisme heureux.
Mauvaise influence : déterminisme malheureux, revers, divorce, malaises nombreux.
LETTRE P. — Mélancolique, plus froide que sèche, féminisme. Bonne influence : mérite, transformations brutales, voyages, bien-être.
Mauvaise influence
: coups subits du sort dans un sens mauvais, chagrins, contrariétés, accidents dangereux, jalousie, arrêt.
LETTRE Q. — Sanguine, chaude, mobile, masculine. Bonne influence: ambition, compréhension, amitié, réussite, courage, bonté.
Mauvaise influence : inquiétude, inimitiés, mensonge, vue faussée, maladies des bronches. Inflammations locales.
LETTRE R. — Sanguine, plus chaude qu'humide, nerveuse, stérile. Bonne influence : optimisme, qualités intellectuelles, compréhension rapide. Elévation.
Mauvaise influence : laisser-aller, paresse, déceptions, mensonge, maladie moelle épinière ou des nerfs.
LETTRE S. — Froide et humide, féminine, lymphatique. Bonne influence : imagination, chance pure, voyages, intérieur calme.
Mauvaise influence : pessimisme, inquiétude, faiblesse, fausse sécurité. Maladie de la vessie, prostatite.
LETTRE T. — Equilibrée, chaude, un peu humide, bilieuse. Bonne influence : amour de la justice, idéalité, dons naturellement heureux, intelligence. Mauvaise influence : orgueil, bluff, amour du jeu, solitude sentimentale, jalousie, inimitiés.
LETTRE U. — Equilibrée, froide, sèche, stérile, mélancolique. Bonne influence : propreté morale, initiation, perception rapide, intuition, diplomatie. Mauvaise influence : entreprises déraisonnables, manque de personnalité, soucis de famille, maladies contagieuses.
LETTRES V et W. — Equilibrées, chaudes, bilieuses. Bonne influence : intelligence créatrice, habileté, persévérance, intuition et déduction ; confiance en soi.
Mauvaise influence
: despotisme, arrivisme, brutalité, violence, sensualisme, rixes, mort violente.
LETTRE X. — Equilibrée, froide, sèche, mélancolique, nerveuse. Bonne influence : aboulie, hésitation, pertes, faiblesse de l'appareil digestif.
LETTRE Y. — Froide et humide, lymphatique. Bonne influence : satisfactions matérielles, chance, intuition, réalisations rapides, bénéfices.
Mauvaise influence : inconséquence, coups de tête, involution, esprit terre à terre. Instincts dominant la raison et les sentiments.
LETTRE Z. — Froide, humide, plastique, neutre. Bonne influence : équilibre sans grands efforts, fonctionnarisme, paix, calme, béatitude.
Mauvaise influence : manque de volonté, ennuis provenant de la négligence, troubles de locomotion.

HERMES ("Secrets" - Décembre 1935)

Reproduction interdite, copyright "Editions du CHARIOT"